Football – Droits TV de la Ligue 1 : quel est le juste prix ?

Un téléspectateur devant son écran pour regarder un match de football

Après la faillite de Mediapro et de son service Téléfoot, la Ligue de Football Professionnel (LFP) veut maximiser les droits de diffusion des matchs du championnat de France. Pour rappel, la Ligue 1 de foot a vu ses droits TV baisser de 46% du fait de l’offre d’Amazon Prime Video et de son pass Ligue 1 disponible en streaming depuis l’été 2021 ( 1 154 millions d’euros prévus initialement par saison de 2020 à 2024).

A l’approche de l’appel d’offres pour les droits de diffusion sur les saisons 2024/2025 à 2027/2028 d’ici l’automne 2023, une question se pose : quel est le prix de la Ligue 1? Les diffuseurs actuels, service de TV ou application de streaming par abonnement (Canal+, Amazon Prime Video, Free, beIN Sport) ou potentiels (DAZN, Viaplay, Apple, RMC Sport…) vont-ils satisfaire leurs abonnés et la Ligue de Football Professionnel avec une offre pertinente pour diffuser les matchs de foot de l’équipe favorite des supporters comme le PSG ou l’Olympique de Marseille ? Nous répondons à cette question en proposant 5 prix qui peuvent correspondre à la réalité.

99 millions d’euros

C’est le prix potentiel des droits de diffusion du championnat de France de Ligue 1 en prenant compte l’indice UEFA, qui mesure la performance par saison et sur une moyenne de 5 saisons des clubs disputant les coupes d’Europe de foot. La France se situe aujourd’hui en 5ème position, à quelques points des Pays Bas (59,497 contre 56,400) qui reçoivent par la chaîne néerlandaise ESPN 94 millions d’euros par saison pour leur championnat, l’Eredivisie.

310 millions d’euros

Ce montant se base sur l’offre du service par abonnement de vidéo Amazon Prime Video qui, jusqu’en juin 2024 a obtenu les droits de diffusion de la Ligue 1 en streaming (disponible sur plusieurs appareils en simultané) de 8 matchs par journée de championnat (dont les 10 plus beaux matchs de la saison comme PSG/Marseille). Le PDG de Canal+ (qui diffuse les 2 matchs restants de chaque journée), Maxime Saada, indiquait dans les colonnes du Journal du Dimanche que « […]la dernière transaction réalisée par la LFP, en cédant à Amazon Prime Vidéo 80 % de la Ligue 1 pour 250 millions d’euros, valorise la compétition à 310 millions d’euros. »

« Je ne vois pas comment la LFP et CVC pourraient éviter une nouvelle baisse des droits domestiques de la Ligue 1 pour le cycle 2024-2028. »

Extrait du livre de Pierre Maes, La Ruine du Foot Français aux éditions FYP

500 millions d’euros

Si le futur appel d’offres des droits de diffusion de la Ligue 1 se concluait avec ce prix par saison de 2024 à 2028, cela rejoindrait les prévisions de Pierre Maes, consultant dans le secteur des droits TV sportifs, qui, dans son dernier livre, La Ruine du Foot Français, dit : « […] je vois plutôt les droits domestiques 2024-2028 tourner autour de 500 millions d’euros par saison[…] ».

Cette estimation s’explique par une baisse des droits TV du sport dans le monde entier, du fait de la mauvaise gestion et de la mauvaise performance sportive des clubs français, de la non-rentabilité des droits de diffusion par les chaînes de TV ou applications de streaming, de l’explosion de la bulle des droits TV et de la crise sanitaire.

624 millions d’euros

C’est le montant des droits TV de la Ligue 1 par saison jusqu’en juin 2024 dont voici le détail :

  • Amazon Prime Video – 250 millions d’euros (8 matchs par journée de Ligue 1, initialement payés 780 millions d’euros par Mediapro ayant fait faillite en février 2021)
  • Canal+ – 332 millions d’euros (2 matchs par journée de Ligue 1)
  • Free – 42 millions d’euros (100 % de la Ligue 1 en quasi-direct avec les buts et moments forts de chaque match et par équipe + les résumés 30 minutes après la fin de chaque match gratuitement)

800 à 850 millions d’euros

C’est la fourchette de prix souhaitée par plusieurs présidents de Ligue 1 dont celui de Reims, Jean-Pierre Caillot qui précise que « […]ce dont je parle, c’est d’un atterrissage aux alentours de 800 millions d’euros pour les droits TV […] » et d’ajouter que « […] je dis qu’à moins de 800 millions, d’abord on va déprécier le produit et entrer dans une crise encore plus forte qu’attendue […] ».

Tweet du spécialiste des droits TV sport, Pierre Maes à propos du lancement de l’appel d’offres de la diffusion de la Ligue 1 à l’automne 2023.

La LFP se fixe un plan ambitieux, car d’après le journal l’Equipe, elle parie sur un appel d’offres (ayant lieu à l’automne 2023) fixant à 850 millions d’euros, le prix des droits de diffusion télévisuels de la Ligue 1 sur la période 2024/2028, du fait de la présence croissante d’acteurs du numérique comme Apple, Google, Netflix (autrement dit les GAFAM ou FANG).

En conclusion, la valorisation du spectacle de sport numéro 1 en France est très vaste et complexe, le juste prix de la Ligue 1 se trouve certainement entre le montant payé actuellement par les services de TV/streaming et l’estimation réalisée par des experts comme Pierre Maes.

Prochain épisode de la série des droits TV en 2023.