Les bourses mondiales chamboulées


En Asie, la Bourse de Hong Kong a plongé de 5,72% et celle de Shanghai de 4,95%. En Europe, à l’ouverture des marchés, Paris perdant 2,53%, Francfort 2,49%. Hier, aux Etats-Unis, le Dow Jones a stagné et le Nasdaq perd plus de 2%.

Une crise sanitaire toujours vive

Face à un nombre record de cas quotidien de Covid-19 en Chine, plusieurs villes et régions sont à l’arrêt comme à Shenzhen où ont été arrêtées notamment les usines du fournisseur d’Apple Foxconn.

« Les nouvelles mesures de confinement vont continuer d’aggraver les perturbations sur la chaîne d’approvisionnement et ajouter aux inquiétudes concernant l’inflation ».

Ipek Ozkardeskaya, analyste chez SwissQuote

Un contexte macro-économique tendu

La guerre en Ukraine continue de concentrer l’attention des marchés européens, qui espèrent à chaque session de pourparlers qu’un cessez-le-feu entre la Russie et l’Ukraine soit négocié. En réponse à ce conflit, l’Union Européenne a décidé de sanctionner les exportations de produits de luxe vers la Russie.

Les marchés attendent impatiemment les conclusions de la réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine (Réserve fédérale, Fed), qui débute ce mardi. Une hausse du taux directeur d’un quart de point et « ce ne sera certainement pas la dernière (hausse) car l’activité du marché laisse entrevoir 6 à 7 autres hausses de taux pour les douze prochains mois aux États-Unis », note Ipek Ozkardeskaya.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.