Visiter Rome

Localisation

Au centre de la péninsule italienne, Rome sépare l’Italie du Nord de l’Italie du Sud. En effet, la capitale est située à 187 km au nord-ouest de Naples, à 234 km au sud-sud-est de Florence, à 372 km à l’ouest-nord-ouest de Bari, à 424 km au nord de Palerme et à 479 km au sud-est de Milan. La ville est située dans la région du Latium, à la confluence de l’Aniene et du Tibre. Le centre-ville est situé à environ 25 kilomètres de la côte de la mer Tyrrhénienne, mais l’agglomération romaine s’étend jusqu’à celle-ci par le biais du Municipio X formant l’actuel quartier d’Ostie, appelée aussi Lido di Roma (Lido signifie « littoral » en Italien). C’est pourquoi Rome est une des rares capitales européennes à se prévaloir d’un littoral, et d’environ 20 km de plages. À proximité de la ville, on trouve à 30 km au nord-est le lac de Bracciano, et au sud-est à environ 20 km du centre les Castelli Romani, au milieu des collines des Monts Albains.

La place Saint-Pierre

Superficie

La ville est la plus étendue d’Italie, et l’une des plus vastes d’Europe, avec 1 285 km2 (soit douze fois la superficie de Paris intra muros). La petite surface du centre-ville, qui ne représente que 5 % de la commune, donne une impression erronée de sa superficie réelle. En effet la Commune de Rome est la troisième capitale la plus étendue d’Europe (après Moscou et Londres), et s’étend jusqu’au littoral de la mer Tyrrhénienne, 24 km plus loin. Rome a incorporé des zones abandonnées pendant des siècles, pour la plupart marécageuses, impropres à l’agriculture et n’appartenant à aucune municipalité. C’est pourquoi elle comprend de nombreuses zones agricoles et des zones non construites, des parcs et des réserves naturelles, qui occupent les deux tiers de la surface de la cité. La partie urbanisée ne représente donc qu’un tiers de la ville, avec en conséquence une densité de population peu élevée (2 300 hab/km2, à comparer aux 21 000 de Paris, aux 7 500 de Bruxelles ou aux 5 600 de Londres). Rome constitue donc un cas unique dans le monde occidental en raison de l’immensité de la campagne qui entoure la ville et de l’interpénétration de la ville et de la campagne

  1. Centre-ville
  2. Les sept collines
  3. Zones agricoles

Relief

Altitude

L’altitude varie, d’un niveau proche de l’altitude 0 sur les bords du Tibre, en passant par 13 m au-dessus du niveau de la mer (sur la Piazza del Popolo, point le plus bas hors des berges) à 140 m (à Monte Mario).

« Officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet ut et voluptates repudiandae sint et molestiae non recusandae. Itaque earum rerum hic tenetur a sapiente. »

Paysages

Le territoire de la ville présente des paysages naturels variés : des reliefs, avec des monts et des collines (y compris les Sept Collines historiques), des plaines, des zones de campagne (Agro Romano, avec des champs cultivés, des prés, des fermes, des allées de pins parasols), des « marranes » (fossés ou tranchées avec de petits ruisseaux), le fleuve Tibre et ses affluents, dont la rivière Aniene, une île fluviale (île Tibérine), et des zones côtières avec des forêts de pins, des dunes et des plages de sable (Capocotta), sur la côte de la mer Tyrrhénienne longeant le Lido di Ostia.

Diaporama

Colisée